La maladie de cushing est une maladie endocrinienne qui touche les chiens. Elle se caractérise par l’augmentation de la production de cortisol, ce qui provoque divers troubles chez l’animal. Si vous pensez que votre chien pourrait être atteint de cette maladie, il est important de consulter un vétérinaire le plus tôt possible. Dans cet article, nous allons voir comment reconnaître la maladie chez les chiens et quels sont les traitements possibles.

Qu’est-ce que la maladie de cushing chez les chiens et comment se manifeste-t-elle ?

La maladie de cushing (syndrome de cushing), ou hypercortisolisme, est une maladie endocrinienne qui se caractérise par l’augmentation de la production de cortisol. Le cortisol est une hormone importante pour l’organisme, mais en trop grande quantité, elle peut provoquer divers troubles chez le chien.

Des tumeurs surrénales en cause ?

Dans la plupart des cas, le syndrome de cushing est causée par une tumeur surrénale. Les cellules tumorales produisent alors trop de cortisol.  Cette maladie peut également être provoquée par une malformation congénitale des glandes surrénales, mais c’est beaucoup plus rare.

Lire aussi :   Comment savoir si mon lapin est malade ?

Les symptômes de la maladie de cushing

Les symptômes du syndrome de cushing sont divers et peuvent être plus ou moins évidents selon l’animal. Certains chiens présentent des symptômes très évidents, comme un surpoids important, alors que d’autres peuvent être plus discrets. Les symptômes les plus courants de la maladie de cushing sont :

  • Un surpoids ou une obésité importante ;
  • Une soif excessive et un besoin fréquent d’uriner (polyurie/polydypsie) ;

Il est important de consulter un vétérinaire si vous pensez que votre chien présente ces symptômes, car ils peuvent également être le signe d’autres maladies. Le vétérinaire pourra faire des tests pour confirmer ou infirmer le diagnostic de maladie de cushing.

chien malade

Comment est-elle diagnostiquée et quels sont les traitements possibles ?

Le vétérinaire pourra faire plusieurs tests pour diagnostiquer la maladie de cushing, notamment :

  • Un test sanguin pour mesurer le taux de cortisol
  • Un examen des selles (analyse coprologique) pour détecter une éventuelle présence de parasites intestinaux 
  • Une radiographie ou une échographie abdominale pour évaluer l’état des organes internes et rechercher une tumeur sur la glande surrénale

Si le vétérinaire suspecte que votre chien est atteint du syndrome de cushing, il pourra prescrire un traitement médicamenteux. Il existe plusieurs médicaments qui peuvent être utilisés pour traiter la maladie, notamment des corticoïdes (Prednisone, Desoxycorticosterone), des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (Enalapril, Benazepril) et des sels d’ammonium quaternaire (Buclizine, Amitraz).

Le vétérinaire suivra également votre chien de près pour s’assurer que le traitement est efficace et pour vérifier qu’il n’y a pas d’effets secondaires.

Lire aussi :   Pourquoi utiliser un harnais anti traction pour votre chien et comment faire le bon choix

Que faire si votre chien semble être atteint de la maladie de cushing ?

Si vous pensez que votre chien est atteint de maladie de cushing, il est important de consulter un vétérinaire le plus tôt possible. Le vétérinaire fera des tests pour confirmer ou infirmer le diagnostic et prescrira un traitement si nécessaire.

Le syndrome de cushing est une maladie grave, mais elle peut être traitée si elle est détectée à temps. Si vous pensez que votre chien présente les symptômes de la maladie, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire le plus tôt possible.

Y a-t-il des prédispositions génétiques à la maladie de cushing chez les chiens ?

Certaines races de chiens sont plus susceptibles de développer la maladie de cushing que d’autres. Les races les plus à risque sont :

  • le Boxer
  • le Bouvier bernois
  • le Cairn terrier
  • le Cavalier king charles spaniel
  • le Doberman pinscher
  • le Golden retriever
  • le Labrador retriever

Les chiens atteints de maladie de cushing ne sont pas contagieux, mais il est possible qu’ils aient une prédisposition génétique à la maladie. Si vous avez un chien de race à risque, il est important de surveiller attentivement ses symptômes et de consulter un vétérinaire si vous pensez qu’il présente des signes de maladie.

Les complications possibles du syndrome de cushing chez les chiens

La maladie de cushing est une maladie grave qui peut entraîner de nombreuses complications si elle n’est pas traitée à temps. Les complications les plus courantes sont :

  • l’insuffisance cardiaque congestive
  • l’hypertension artérielle
  • les accidents vasculaires cérébraux
  • la polyurie/polydypsie (PU/PD)
  • la polyphagie (augmentation de l’appétit)
  • les infections récurrentes des voies urinaires
  • la dermatite et le prurit (démangeaisons)
Lire aussi :   Le berger allemand ancien type, tour d'horizon sur cette race de chien à part

Si vous pensez que votre chien est atteint de maladie de cushing, il est important de le faire diagnostiquer et de commencer un traitement médicamenteux le plus tôt possible. Les complications sont plus fréquentes chez les chiens qui ne reçoivent pas de traitement, alors n’attendez pas pour consulter un vétérinaire si vous pensez que votre chien est malade.

chien chez le vétérinaire

Le pronostic pour les animaux atteints de la maladie de cushing

Le pronostic pour les chiens atteints de maladie de cushing est variable. Si la maladie est détectée et traitée à un stade précoce, la plupart des chiens vivront une vie normale et active. Cependant, si la maladie est diagnostiquée tardivement ou si elle n’est pas traitée correctement, le pronostic peut être plus réservé. Les complications graves de la maladie peuvent entraîner des problèmes de santé chroniques, voire la mort.

En conclusion

La maladie de Cushing est un trouble endocrinien qui touche les chiens et se caractérise par une augmentation de la production de cortisol. Cela peut entraîner divers symptômes chez les chiens, notamment une prise de poids, une augmentation de la soif et de la miction, une perte de poils et des problèmes de peau. Si vous pensez que votre chien est atteint de la maladie de Cushing, il est important de consulter votre vétérinaire le plus rapidement possible. Il existe des traitements qui peuvent aider à gérer la maladie et à améliorer la qualité de vie de votre chien.